May 17, 2008

Pour une Vraie Réforme de l’Enseignement



Notre enseignement souffre, il n’y a plus de doute et on arrive finalement à le reconnaître. C’est déjà un pas en avant puisque la souffrance ne date pas d’aujourd’hui mais existait déjà il y a plusieurs années et tout le monde en parlait saufs les responsables. Fallait-il attendre que des instances internationales nous le confirment ?
Appelons les choses par leurs noms et reconnaissons que la crise est globale et ne se manifeste pas uniquement dans le secteur de l’enseignement. C’est tout le secteur public qui est en crise. Les pouvoirs publics se sont affaibli et n’arrivent plus à faire appliquer les lois qui veillent à ce que chacun assume ses responsabilités.
Un beau matin on découvre que les enseignants ne faisaient pas leurs devoirs et s’absentaient trop tout en oubliant qu’on avait établi une charte très ambitieuse qui est la charte de l’éducation et de la formation pour laquelle on a fait une grande propagande avant de l’oublier carrément. Je crois que le gouvernement s’est penché pendant un certain temps sur la lutte contre le terrorisme puis sur les élections législatives ou sur le football national ou autres évènements alors que l’enseignement a été délaissé comme tant d’autres services publics.
Depuis longtemps nos écoles, collèges et lycées présentaient des pratiques qui mènent directement vers la crise. On a tous été au courant des instituteurs qui répondaient à la place des enfants à l’examen de rentrée en sixième pour que le pourcentage de la réussite soient à la hauteur des attentes des responsables hiérarchiques.
On a tous vu des enfants passer du collège au lycée avec 9/10 et 8/10 de moyenne générale. On sait aussi que beaucoup de parents vont supplier les profs de leurs enfants pour qu’ils leur donnent des bonnes notes dans telle ou telle matière afin qu’il puissent confronter l’examen du baccalauréat qui compte 50% à coté de l’examen régional et de contrôle continu. On sait aussi que la corruption, le clientélisme et le népotisme ont malheureusement atteint le secteur de l’enseignement et on sait que l’obtention du bac devient possible à l’aide de la fraude, et à la générosité de certains profs.
Si l’enseignement souffre c’est par absence de conscience professionnelle chez certains et à cause de l’absence de cet état de droit dont on a toujours rêvé et qui devient de plus en plus loin à atteindre.
C’est la culture du devoir et du droit qui fait défaut dans nos établissements scolaires comme partout dans les différentes institutions publiques.
Si la réforme aujourd’hui est une nécessité, les chances de réussite dépendent de la volonté politique des hauts responsables qui nous ont, hélas, habitués à parler d’une chose tout en travaillant pour son opposé.

4 comments:

duarte said...

hi,nice blog,congratulations................greetings from switzerland

reveur said...

thank you and welcome here to Morocco

QVC said...

well hi nice blog.

Stretch Your Gas Pump Dollars said...

duarte are you the one with cookery blog?